Chronique_La Bibliothèque engloutie, Edward Wilson-Lee_2019

Couverture La Bibliothèque engloutie éditions Paulsen

La Bibliothèque engloutie
Auteur : Edward Wilson-Lee
Traducteur : Séverine Weiss
Éditeur : Paulsen
498 Pages
Prix TTC : 24,90 €
15×21 cm ; broché
ISBN : 978-2-37502-067-8

Difficile de ne pas avoir le sentiment de découvrir une légende en parcourant cette biographie pleine d’aventures. Et pourtant, il s’agit bien d’une histoire vraie.

Dans La bibliothèque engloutie, l’écrivain anglais Edward Wilson-Lee nous fait découvrir le personnage unique en son genre de Fernand Colomb, fils naturel de Christophe Colomb, prénommé Hernando.

Cette enquête érudite retrace le parcours d’un explorateur, bibliothécaire, peintre et écrivain né en Espagne à Cordoue. Fernand Colomb (1488-1539), ou Hernando, est resté délibérément dans l’ombre de son père dont il était le biographe. Au cours de son existence, Hernando a en outre créé une bibliothèque fréquentée par des personnes instruites en Espagne et ailleurs, comme le philosophe hollandais Érasme. Celle-ci s’inscrit dans la droite ligne des ambitions humanistes de la Renaissance et fut la plus grande bibliothèque privée de l’époque.

Fernando Colomb, peut-on penser, voyait loin, trop loin même. La grande quantité de livres qu’il a amassée dans sa bibliothèque produisit des problèmes techniques et de catalogage. Mais Hernando, même si sa bibliothèque finit « engloutie », a su faire preuve d’ingéniosité pour surmonter les obstacles. Il fut l’un des premiers à avoir l’idée de disposer les livres debout (ils étaient auparavant disposés à plat). Au-delà de l’existence d’Hernando, Edward Wilson-Lee dresse tableau de la vie intellectuelle et politique dans l’Europe de la Renaissance d’une grande richesse.

Edward Wilson-Lee est spécialiste de la littérature médiévale et de la littérature moderne. Il enseigne notamment au Sidney Sussex College à Cambridge‏. La bibliothèque engloutie est d’abord parue dans sa version anglaise en 2018. Toute la magie du travail de Wilson-Lee est d’établir la biographie d’un personnage oublié, ayant pourtant rédigé avec une ferveur religieuse la biographie de son père.

/ Proposé par © Martin Wable